Une ferme pédagogique pour accueillir des adultes porteurs de troubles du spectre autistique

5 août 2022

Le foyer d’accueil médicalisé (FAM) de la Lendemaine accueille des adultes porteurs de troubles du spectre autistique (TSA) au sein d’une ferme artisanale et agricole. L’établissement est situé aux Molières dans le 91 et il dépend de l'association SAUGE. Nathalie Lecante, la directrice du FAM, a accepté de répondre à nos questions sur ce projet extra-ordinaire...

Décrivez-nous-en quelques lignes votre projet ?

Notre FAM est situé au cœur d’une ferme et il accueille 24 résidents atteints de TSA qui ont eu – trop souvent – un douloureux parcours dans des structures inadaptées. Ils ont besoin d’une assistance pour tous les actes de la vie quotidienne, mais aussi de la reconnaissance de leur capacité à être utiles et à avoir une place dans la société.

La Lendemaine a été conçu en 2013 comme un espace attrayant, écologique et porteur d’insertion pour ces résidents. Il s’intègre dans une pépinière d’entrepreneurs (maraîchage, ruches, club de découverte de la nature et artisanat) qui forme un lieu inclusif stimulant pour les résidents.

En quoi votre projet est-il hors du commun ?

Concrètement les résidents s’occupent d’un verger et d’un potager. Ils valorisent le fruit de leur récolte en faisant des confitures par exemple. Les efforts sont gratifiants et les personnes se sentent ainsi valorisées.

Ils travaillent ainsi la coordinatrice motrice, la motricité globale, la motricité fine, la concentration, le repérage spacio-temporel… Il y a également des animaux dont ils prennent soin. Nous faisons ici le pari qu’en prodiguant des soins aux animaux, les résidents deviennent petit à petit eux-mêmes plus conciliants aux soins et que cela permet de réduire les traitements.

Certains animaux comme les lapins aident à se relaxer ou bien encore à projeter et à verbaliser des émotions. En tous cas ils aident à prendre conscience de l’autre et à le respecter. Ils font aussi de nombreuses rencontres et créent du lien avec le voisinage quand ils se promènent en calèche par exemple.

De plus, chacun participe à la vie quotidienne du foyer, dans la mesure de ses possibilités : gestion du linge, préparation des repas, de la vaisselle, rangement, etc. L’objectif est de permettre l’épanouissement, l’autonomisation étant un moyen de faire accéder la personne à une activité qui l’intéresse, lui procure le sentiment d’être utile et lui permette de développer des contacts avec d’autres personnes porteuses ou non de handicaps.

Comment est né ce projet ?

Ce projet est né d’un constat sans appel : l’accompagnement des personnes avec des troubles autistiques est aujourd’hui en France encore insuffisant et bien souvent inadapté, surtout pour les cas les plus complexes. Cet état de fait met bien souvent les familles dans des situations très complexes et douloureuses. Ce sont les parents d’une jeune fille décédée qui ont pris la décision en 2008 de créer l’association SAUGE, Solidarité Autisme Gestion, du nom de la plante qui « sauve ». C’est ainsi que le projet très innovant de la Lendemaine a démarré. Il a ensuite été porté par un partenariat des deux départements (Paris et Essonne) dans le respect des normes HQE.

Notre association a développé depuis sa création une expertise forte, en lien avec le GCSMS Autisme France. Le Groupement rassemble des associations de différentes régions dédiées à l’autisme partageant les mêmes valeurs et la même approche. Ses objectifs sont l’amélioration des services aux personnes autistes de tout âge, la qualité des méthodes éducatives, l’innovation en vue d’une meilleure inclusion sociale, l’allègement de la charge des responsables locaux par une mutualisation des compétences.

Quelles sont les perspectives portées par votre association ?

Nous visons maintenant la création d’une petite unité résidentielle médico-sociale constituée de deux groupes de trois personnes. Cette unité relèvera d’une structure expérimentale au sens de l’article L212-1I 12° du CASF et sera de compétence ARS. Elle fonctionnera 365 jours par an et 24h sur 24. Elle viendra compléter et s’articuler avec l’offre existante d’accompagnement des personnes en situation complexe et très complexe. Ce sera un dispositif caractérisé par un haut niveau de technicité et d’expertise des professionnels. Il aura un rôle d’appui aux autres ESMS dans le domaine de l’autisme et des TND. Cette unité sera articulée à des plateaux techniques dans le maillage régional.

Notre ambition reste de proposer un accueil durable à des personnes lourdement handicapées dont le parcours est souvent fait de ruptures et d’améliorer significativement leurs conditions de vie.

Où trouver des informations sur votre projet ? 

Nos sites internet contiennent de précieuses informations :  www.la-lendemaine.fr et www.gcsmsaf.fr