Via des partenariats structurants

1 janvier 2017

La Croix-Rouge française

Le partenariat noué en 2017 avec la Croix-Rouge française est né du constat partagé d’une nécessaire structuration du secteur. Les deux organisations se sont engagées à répondre ensemble aux défis posés par les profondes mutations en cours. D’autant qu’à la réorganisation des branches professionnelles attendue par les pouvoirs publics s’est ajoutée une nouvelle définition du dialogue social dans notre secteur, avec :

  • des ordonnances venues réinterroger les lieux de négociation et l’articulation entre le niveau national et le niveau local,
  • la disparition de l’opposabilité financière des conventions collectives dans les secteurs des personnes handicapées et des personnes âgées dans le cadre de la généralisation des contrats pluriannuels d'objectifs et de moyens (CPOM).

Le cadre dans lequel est né le projet conventionnel a ainsi évolué : à l’obligation opérationnelle de réformer les conventions collectives s’est joint l’obligation politique et stratégique d’organiser le secteur. Si les conditions et le positionnement des acteurs ont changé depuis la naissance du projet conventionnel, l’objectif reste le même, tout comme la responsabilité de Nexem de le réaliser : construire un environnement juridique qui permette aux associations du secteur de remplir au mieux leurs missions auprès des personnes les plus fragiles.

L’Una, un partenariat pour agir en réponse aux besoins des plus fragiles

Le droit nous impose, certes, des frontières entre les branches professionnelles, mais le parcours des personnes exige une porosité. Il nous est alors apparu fondamental de compléter la structuration des secteurs par une réflexion transversale, pour coordonner les dispositifs et permettre ainsi un meilleur accompagnement des personnes fragiles. C’est dans cet état d’esprit que nous avons conclu, le 1er janvier 2018, un partenariat avec une des principales fédérations de l’aide à domicile, l’Una. Celui-ci doit se traduire par :

  • la continuité de l’accompagnement domicile-établissement,
  • le décloisonnement entre aide et soins,
  • une nouvelle manière de penser l’action sociale et médico-sociale, tel un écosystème,
  • une nouvelle manière de penser son cadre, ses acteurs et ses dispositifs.

Les partenaires entendent apporter leur contribution pour créer les conditions de ces changements. Les travaux visent prioritairement l’élaboration de réponses coordonnées et transversales aux besoins des personnes accompagnées, la construction de véritables parcours métiers pour les salariés et l’attractivité du secteur.

« De plus en plus de nos adhérents "établissements" vont vers le "domicile" et inversement », Stéphane Racz lors de la conférence de presse Una-Nexem le 14 février 2018