Un pas de plus vers l’établissement d’un dialogue social européen pour les services sociaux

10 juillet 2019

Le 27 juin, la Fédération européenne des employeurs sociaux et la Fédération des syndicats européens des services publics ont organisé un séminaire thématique au Comité économique et social européen à Bruxelles. Le thème était « Dialogue social européen pour le secteur des services sociaux - situation actuelle et perspectives ». Cet événement d'une journée, réunissant 75 participants, constituait la conférence finale du projet Pessis+ qui vise à développer le dialogue social sectoriel européen dans le secteur des services sociaux

Pessis+, financé par la Commission européenne, a permis de mieux comprendre l’organisation du dialogue social en Europe et d’étudier les besoins et les défis des employeurs et de la main-d’œuvre dans les services sociaux, l’un des secteurs les plus dynamiques et en expansion de l’Union européenne (UE). Cet objectif a été atteint grâce à des recherches approfondies et à des réunions avec les parties prenantes, tant au niveau national qu’au niveau de l’UE.

La conférence finale, lors de laquelle Nexem est intervenue, a révélé les derniers résultats des recherches sur l’état d’avancement et l’impact du dialogue social dans 25 pays européens. Au cours de la conférence, l’Observatoire des employeurs sociaux nouvellement créé a révélé que « le secteur des services sociaux employait 10,9 millions de travailleurs dans l’UE en 2018, une main-d’œuvre importante et en forte croissance ». L’Observatoire des employeurs sociaux aidera les employeurs et les décideurs politiques à mieux comprendre le secteur, sa main-d’œuvre et ses besoins et défis communs. Cela contrebalancera le manque de données et aidera à reconnaître l’importance des services sociaux à travers l’Europe.

L’après-midi s’est concentré sur les précédentes réunions paritaires thématiques européennes. Dans leur travail commun, les deux organisations ont ciblé les thèmes de la numérisation, du recrutement et de la fidélisation dans les services sociaux. En ce qui concerne la numérisation, les deux organisations se sont mises d’accord sur une prise de position commune, qui constitue une base pour un travail futur, qui a été présentée lors de la conférence. Ce document sera prochainement traduit en français. Un deuxième document de synthèse conjoint, axé sur le recrutement et la fidélisation du personnel, est en cours d’élaboration en étroite collaboration entre les deux organisations.

La journée s’est conclue par la signature d’une lettre conjointe entre l’organisation d’employeurs et l’organisation syndicale, adressée à Marianne Thyssen, Commissaire européenne à l’emploi, aux affaires sociales, aux compétences et à la mobilité de la main-d’œuvre. La lettre réaffirme la volonté des deux organisations d’engager et de promouvoir un dialogue social effectif au niveau de l’UE pour le secteur des services sociaux, en demandant à la Commission européenne de soutenir un passage dans les prochains mois à une phase test pour un tel dialogue.

Pour aller plus loin (en anglais)