Un comité de pilotage pour la réforme de l’accès aux aides techniques

20 janvier 2021

Prévu par le comité interministériel du handicap (CIH) du 16 novembre 2020, le comité de pilotage de l’amélioration de l’accès aux aides techniques a été installé le 18 janvier 2021. Son rôle consiste à assurer le suivi des mesures proposées par le rapport de Philippe Denormandie et de Cécile Chevalier, afin de réformer le système du recours aux aides techniques pour les personnes âgées et handicapées.

L’instance est composée d’une vingtaine d’acteurs institutionnels, de représentants des usagers, des principales fédérations employeurs, dont Nexem par la voix de son président délégué, Philippe Calmette, de professionnels de santé ainsi que d’industriels et prestataires.

A l’occasion de son installation, le comité de pilotage a fait le point sur l’avancement des cinq axes de travail :

  1. Informer, évaluer, et accompagner les personnes concernées, en amont de la prescription et jusqu’à l’utilisation ;
  2. Faire évoluer les financements ;
  3. Améliorer la qualité de service ;
  4. Mettre en place un pilotage qui permette une meilleure organisation territoriale ;
  5. Renforcer le repérage et l’accès aux innovations et développer la recherche.

Première étape de mise en œuvre, dès le 2e trimestre 2021 la prescription des aides techniques sera étendue aux ergothérapeutes exerçant en équipes pluridisciplinaires.

Par ailleurs, une expérimentation nationale sera mise en place dès l’été 2021, avec un appel à projet programmé en février 2021. Cette expérimentation se concrétisera par la mise en place de 10 équipes locales d’expertise, déployées sur l’ensemble du territoire, pour accompagner les personnes dans la durée, depuis l’analyse des besoins jusqu’à l’utilisation des équipements.

Autre dispositif très attendu et amélioré, une meilleure prise en charge par l’Assurance maladie des fauteuils roulants spécifiques, qu’ils soient manuels ou électriques, sera effective fin 2021.