Un accident du travail pour un salarié blessé par une flèche

15 avril 2019

Dans un arrêt inédit, la Cour de cassation rappelle les contours de la notion d’accident du travail. Il précise notamment que celui-ci peut être caractérisé au cours d’une pause déjeuner et par l’utilisation d’objets étrangers à la prestation de travail.

Un salarié a été blessé au visage sur son lieu de travail, après avoir été la cible de son collègue, muni d’un arc et d’une flèche.

Les faits sont les suivants : deux salariés rénovent une toiture et chahutent avec une bouteille d’eau en revenant de leur pause déjeuner. L’un des deux, arrosé, engage alors de cocasses représailles : il va chercher un arc et une flèche appartenant à leur client dans sa grange et décoche une flèche sur son collègue. Touché au visage, celui-ci décroche alors plusieurs mois d’incapacité de travail, tandis que l’autre est condamné devant le tribunal correctionnel pour blessures involontaires.

La Cour de cassation, saisie de l’affaire, a retenu la qualification d’accident du travail.

La suite est réservée aux adhérents. Déjà adhérent ? Connectez-vous.

Adhérer à Nexem, c'est rejoindre un réseau regroupant 10 000 établissements et services employant 300 000 professionnels au service des personnes fragiles.
5 raisons d'adhérer