Retour sur la journée mondiale du travail social

29 mars 2018

Dans le cadre de la journée mondiale du travail social, le 20 mars 2018, Brigitte Bourguignon, députée de la sixième circonscription du Pas-de-Calais, a réuni les présidents et secrétaires généraux du HCFEA, de la CPC, du CNLE, de la CNSA, du CNCPH, du CIH, du CNPE et le HCE f/h, afin de renforcer les synergies entre les instances contribuant aux évolutions des politiques sociales. Le thème de la journée était « Travail social et jeunesse : ensemble vers un développement durable ».

L’objectif de cette rencontre est d’ouvrir la voie à une coopération régulière entre ces différents conseils. Elle permettra le développement d’une culture partagée, afin de mieux construire des réponses sociales intégrant tous les aspects des parcours de vie.

L’indispensable modernisation du travail social pour s’adapter aux besoins des personnes accompagnées et accueillies a été soulignée. Le rôle des travailleurs sociaux dans l’émancipation des jeunes a également été mis en avant.

Le travail social dans la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a souligné la volonté du gouvernement d’accompagner les travailleurs sociaux dans l’exercice de leurs missions et l’évolution de leurs pratiques professionnelles. Elle a confirmé que la réingénierie des anciens diplômes de niveau III sera effective à la rentrée 2018, avec un accolement au grade de licence et un passage au niveau II illustrant la reconnaissance de la richesse des métiers auxquels ces diplômes préparent. D’ici 2022, l’ensemble des diplômes du travail social auront fait l’objet de réingénieries ambitieuses. Enfin, la ministre a précisé que la question du travail social occuperait une place importante dans la future stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté actuellement en cours d’élaboration.