Réformes de la formation professionnelle et de l’apprentissage : les propositions de l’UDES

24 janvier 2018

Par le biais de l’UDES, nous sommes associés à l'élaboration des réformes de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Un certain nombre de propositions ont été formulées afin de défendre au mieux les spécificités de l'ESS...

Associée à la FNSEA et à l’UNAPL, l’UDES a donc formulé huit propositions afin de développer la formation professionnelle et l’apprentissage pour les entreprises sociales et solidaires, agricoles et libérales :

Sur la formation professionnelle

  • Cibler la formation en priorité vers les salariés puis vers les publics les plus fragiles : décrocheurs et demandeurs d’emplois les moins qualifiés.
  • Consolider le rôle des OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés)  dans leurs rôles d’intermédiation et leurs missions de financeurs et d’accompagnateur de la formation professionnelle en favorisant la mutualisation des fonds définis par les branches professionnelles au bénéfice des PME/TPE.
  • Préserver la mutualisation du plan pour les TPE-PME et d’instituer des aides spécifiques pour les TPE.
  • Renforcer le poids des branches professionnelles dans le cadre du quadripartisme.

Sur l’apprentissage

  • Valoriser l’apprentissage auprès des jeunes et des employeurs notamment par l’intermédiaire des branches dont le rôle d’information et d’orientation doit être développé.
  • Prendre en considération les interventions en binôme dans les petites structures et dans les métiers des services aux personnes en revalorisant la fonction de maître d’apprentissage.
  • Redéfinir la répartition financière de la taxe d’apprentissage en priorisant les branches et les entreprises.
  • Permettre un rapprochement du contrat d’apprentissage et de professionnalisation pour harmoniser les contrats et assouplir les démarches administratives au bénéfice des employeurs.

Pour en savoir plus cliquez ici.