Protection juridique des majeurs : un second numéro de la Lettre Mandoline vient d’être publié

7 mai 2021

Comme nous vous le rappelions dans un précédent article, la direction générale de la cohésion sociale (DGCS), via son programme « Mandoline », vise à la transformation numérique du secteur de la protection juridique des majeurs (PJM). Ce programme doit permettre une dématérialisation complète des processus administratifs, pour simplifier les démarches et ainsi faciliter, au quotidien, les missions et activités des professionnels du secteur.

Comme nous vous le rappelions dans un précédent article, la direction générale de la cohésion sociale (DGCS), via son programme « Mandoline », vise à la transformation numérique du secteur de la protection juridique des majeurs (PJM). Ce programme doit permettre une dématérialisation complète des processus administratifs, pour simplifier les démarches et ainsi faciliter, au quotidien, les missions et activités des professionnels du secteur.

Dans cette seconde lettre, la DGCS souhaite faire le point sur les avancées des travaux du programme. Elle rappelle notamment que « 2021 est l’année de la mise en œuvre de l’ensemble des processus métier » et souligne sa forte mobilisation pour parvenir à la réalisation des objectifs.  

Pour mémoire, le programme Mandoline se décline en 5 produits :  

  • simplifier les échanges entre les différents acteurs de la PJM (portail de la protection juridique des majeurs et service e-MJPM) ;
  • simplifier et sécuriser le processus de gestion et de suivi des paiements des mandataires individuels ;
  • simplifier et sécuriser le processus de gestion des campagnes budgétaires et de tarification ;
  • moderniser le processus d’habilitation des trois types de mandataires ;
  • préciser le pilotage et le prévisionnel de la protection juridique des majeurs