Projet de loi de santé : Nexem salue l’impulsion donnée au décloisonnement entre les acteurs - [Communiqué]

15 février 2019

Très attentive aux annonces et aux décisions des pouvoirs publics dans le cadre de la stratégie « Ma santé 2022 », Nexem accueille de manière positive l’impulsion donnée par le projet de loi de santé présenté le mercredi 13 février 2019, à la réorganisation territoriale du système de santé. Elle reste cependant vigilante quant à la place et aux moyens prévus pour les établissements et services médico-sociaux.

Nexem est très favorable à la volonté « d’accélérer le décloisonnement entre les différents acteurs » dans une logique de parcours et de meilleur accès aux soins, portée par l’article 7 du Projet de Loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé présenté le mercredi 13 février 2019. Les associations gestionnaires d’établissements et services médico-sociaux qu’elle représente, s’inscrivent depuis de nombreuses années dans une démarche de coopération avec les acteurs du domicile et du secteur sanitaire, médecine de ville et hôpital. Sur le terrain les coopérations existent. L'enjeu est aujourd’hui de généraliser les bonnes pratiques.

Face à cet enjeu fort et exigeant, Nexem questionne la place et les moyens prévus pour ces établissements et services qui accompagnent les plus fragiles. En effet, le décloisonnement entre les acteurs apparaît comme la clé de voûte de l’organisation du système de santé, mais la stratégie « Ma santé 2022 » reste centrée sur les professionnels et les établissements sanitaires. L’accès aux soins des publics fragiles, handicapés et/ou précaires, et la formation aux spécificités de leur prise en charge ne font l’objet d’aucune mesure précise.

Sur ces points, Nexem s’inscrit dans la démarche de concertation promue par le gouvernement dans le cadre de « Ma santé 2022 ». Outre des clarifications, Nexem demandera des engagements autour des mesures qui concernent les établissements et services médico-sociaux.

Pour Nexem, il s’agit de permettre aux organisations et aux professionnels du secteur social et médico-social d’assurer pleinement leurs missions et de poursuivre la transformation de leur offre de services et d’accompagnement en réponse aux attentes et aux besoins des personnes les plus fragiles.

Expert lié

Fichier attaché