Prime exceptionnelle de pouvoir d’achat renouvelée pour 2020 : les conditions ont changé

27 novembre 2019

Annoncée en juin dernier par Édouard Philippe, la prime de pouvoir d'achat dite « prime Macron » ou « prime gilets jaunes » a bien été renouvelée pour 2020. L'article 7 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale prévoit en effet le renouvellement de l'exonération de charges sociales et la défiscalisation pour les employeurs de la prime pouvoir d'achat. Cependant les conditions ont quelque peu été renforcées.

En effet, si cet avantage concerne toujours les primes de moins de 1 000 € versées aux salariés et agents du secteur public dont le salaire annuel est inférieur à 3 fois le Smic, elle est dorénavant soumise à la signature en parallèle d’un accord d’intéressement par l’employeur.

Ce dernier pourra signer un accord d’intéressement entre le 1er janvier et le 30 juin 2020. Par conséquent, il pourra verser cette prime défiscalisée jusqu’au 30 juin 2020. Cet accord d’intéressement pourra exceptionnellement porter sur une durée inférieure à 3 ans mais devra être prévu au minimum pour 1 an.

Un sous-amendement gouvernemental est venu exonérer certaines associations de l’obligation de mettre en place un accord d’intéressement pour renouveler cette prime. Cependant, seules les associations reconnues d’utilité publique sont visées.

Les autres types d’association doivent donc pour le moment signer un accord d’intéressement pour mettre en place cette prime exceptionnelle.

Nexem a, à ce titre, rédigé une note concernant la mise en place d’accords d’intéressement spécifiques au secteur social et médico-social.

La suite est réservée aux adhérents. Déjà adhérent ? Connectez-vous.

Adhérer à Nexem, c'est rejoindre un réseau regroupant 10 000 établissements et services employant 300 000 professionnels au service des personnes fragiles.
5 raisons d'adhérer