Partenariat Nexem - la Croix-Rouge française : « 2019 représente une année clé pour le projet que nous portons ensemble ». Stéphane Racz, directeur général de Nexem

26 novembre 2019

Le 26 novembre 2019, Nexem et la Croix-Rouge française ont signé le renforcement de leur partenariat. Stéphane Racz, directeur général de Nexem, revient sur la raison d’être et les axes de ce partenariat stratégique et structurant.

1. Pourquoi est-il logique et naturel que Nexem et la Croix-Rouge française se soient rapprochées ? Quels sont les axes majeurs de ce rapprochement ?

Nos organisations partagent l’ambition d’un secteur sanitaire, social et médico-social à but non lucratif fort et volontariste, investi dans les débats politiques et médiatiques pour des réponses toujours plus adaptées aux besoins et attentes des personnes défavorisées. Ce choix de l’action est nécessaire selon la Croix-Rouge et Nexem pour contribuer au monde qui change. C’est ce qui a poussé nos deux organisations à nous retrouver déjà sur le constat d’une nécessaire réorganisation du secteur, pour justement pouvoir relever les défis des associations et des établissements en faveur des personnes les plus fragiles.

Si cette proximité s’est réalisée dans un premier temps autour des enjeux de la branche professionnelle et du chantier d’un socle conventionnel commun, elle a rapidement dépassé le seul dialogue social pour gagner toutes les sphères de l’activité des deux organisations.

Ainsi, l’avenir de l’économie sociale, l’évolution des politiques sociales ou le développement de l’innovation sociale sont venus conforter la pertinence d’un travail en commun sur les grands sujets du secteur.

Cet investissement partagé se réalise d’ailleurs dans une parfaite complémentarité : si celle-ci est souvent évoquée pour expliquer la proximité de deux entités, elle est pour nos deux organisations une réalité et une force. La Croix-Rouge apporte une image, une histoire, une expertise qui font d’elle un acteur reconnu et incontournable, alors que Nexem met à disposition du partenariat le nombre de ses adhérents et sa visibilité d’organisation professionnelle.

La proximité des deux organisations est donc une évidence, leur rapprochement un objectif naturel et leur partenariat une force effective. 

2. Quelles sont les grandes étapes de ce rapprochement et comment se concrétise-t-il à ce jour ?

Il se concrétise aujourd’hui par la signature d’un partenariat fort et structurant qui, effectivement, a déjà une histoire !

En mars 2016, les deux organisations affirmaient leur volonté de s’engager ensemble dans la construction d’un environnement conventionnel pour le secteur. En octobre 2016, elles annonçaient leur souhait de conclure un partenariat afin de porter ce projet au niveau de la branche associative sanitaire, sociale et médico-sociale (BASS). Dans le même mouvement, la Croix-Rouge française soutenait le dépôt de candidature de Nexem à la représentativité patronale pour la négociation collective.

Au terme de ces étapes, en janvier 2017, la Croix-Rouge française et Nexem ont signé un premier partenariat, stratégique, centré sur l’objectif de la structuration du secteur sanitaire, social et médico-social à but non lucratif, sa valorisation et son inscription dans l’environnement social, économique et politique. 

Depuis, nous portons des positions communes auprès des pouvoirs publics, par exemple contre la baisse des financements des CHRS. La Croix-Rouge française est membre associé au sein du conseil d’administration de Nexem. Elle est représentée, à nos côtés, dans les négociations conventionnelles.

En 2019, notre collaboration s’est renforcée, en particulier autour de l’accélérateur 21 dont Nexem est partie prenante. Cela se matérialise aujourd’hui par la signature d’un partenariat élargi et inédit, à la fois stratégique, dans la continuité du partenariat signé en 2017, et opérationnel. 2019 représente une année clé pour le projet que nous portons ensemble, et nous en sommes ravis !

3. Comment cela s’inscrit-il globalement dans l’économie sociale et solidaire en France ?

Nexem est née d'une volonté politique, celle de créer un acteur majeur et structurant du secteur social, médico-social et sanitaire à but non lucratif qui regroupe 1,125 million de salariés dans plus de 35 200 établissements employeurs[1]. L’action sociale est le premier employeur de l’économie sociale et solidaire (ESS). Avec la santé, ces activités représentent près de la moitié des emplois de l’ESS et rassemblent plus de 47 % des associations et fondations[2].

Nexem et la Croix-Rouge française représentent des acteurs déterminants de cet écosystème dont l’objectif premier est l’utilité sociale.

Notre partenariat a vocation à promouvoir, valoriser et asseoir le modèle privé non lucratif dans cet environnement, et à développer la coopération avec les autres acteurs de l’ESS.

Notre engagement aux côtés de la Croix-Rouge française au sein de l’accélérateur 21 en est une illustration. Aujourd'hui, sur le terrain, les établissements et services de la Croix-Rouge française et les associations du réseau de Nexem continuent d'imaginer et de porter des dispositifs novateurs. L'inventivité de leurs réponses à des besoins particuliers, des attentes qui évoluent ou des problématiques émergentes est le véritable ferment de l'innovation sociale qu’il nous faut capitaliser et essaimer au bénéfice du plus grand nombre.

Partager cette expertise avec les autres acteurs de l’ESS est essentiel pour que cet écosystème apporte des réponses adaptées aux besoins des personnes fragiles dans toutes les dimensions de la vie et dans une optique pérenne, en incluant les transitions écologique et numérique. Plus largement, l’ESS fait face à la nécessité de se structurer pour peser, amplifier son impact social et valoriser son agilité face aux mutations sociétales.

Footnotes

  1. ^ [1] Bilan 2019 de l’emploi privé non lucratif sanitaire et social - Uniopps – Septembre 2017
  2. ^ [2] Atlas commenté de l'économie sociale et solidaire 2017 - Observatoire national de l'ESS / CNCRESS - 3è édition : 07/17

Expert lié

Sujet liés