L’UNAFORIS et Nexem confirment leur partenariat dans une convention

11 janvier 2021

Dans un contexte de profonde transformation de leurs environnements respectifs qui les conduisent à un repositionnement stratégique au coeur de l’univers complexe de l’économie sociale et solidaire et de celui de la formation professionnelle, l’UNAFORIS, union représentant la majorité des établissements de formation en travail social, et Nexem, principal représentant des employeurs associatifs du secteur social, médico-social et sanitaire, s’engagent ensemble, plus durablement, dans un partenariat opérationnel.

Denis Vallance, président de l’UNAFORIS, et Alain Raoul, président de Nexem, ont ainsi signé une convention intensifiant le partenariat entre nos deux organisations, ce 15 décembre 2020 à l’UNAFORIS. Cette signature, plus qu’un aboutissement, se veut le fruit d’un long travail qui traduit ce que les deux organisations portent et projettent ensemble pour les années à venir. Il s’agit là d’une intensification des actions déjà menées, que les deux organisations souhaitent amplifier.

« Nous avons depuis 3/4 ans décidé de travailler à l’ouverture de l’Union à tous les partenaires indispensables pour jalonner la formation à l’intervention sociale pour les années à venir. Ouverture en direction des collectivités territoriales, des employeurs en général, des partenaires de l’action sociale dans la recherche et dans l’intervention sociale, mais aussi de tout le secteur de la formation professionnelle », Denis Vallance, président de l’UNAFORIS.

Il s’agit pour Nexem de mener à bien un objectif de son projet politique, à savoir la contractualisation avec les organismes qui représentent les publics accueillis dans leurs établissements, mais aussi toute contractualisation qui va permettre de structurer le secteur d’activité.

« Le moment de signature de cette convention n’est pas anodin : un accord sur la formation professionnelle vient d’être signé ; par ailleurs, le travail autour de la transformation de l’offre auquel participe activement Nexem ne pourra s’accomplir que parce qu’il y aura une adaptation des métiers qui permettent les nouvelles formes d’accompagnement des personnes. Nous avons besoin de travailler ensemble pour pouvoir apporter la reconnaissance de ces métiers », Alain Raoul, président de Nexem.

Les deux têtes de réseau seront ainsi amenées à réfléchir ensemble sur l’évolution de ces métiers.

En conclusion, le voeu a été émis que cette convention puisse vivre concrètement aussi au niveau régional.

Expert lié

Contact