Le congé de présence parentale amélioré en cas de longues pathologies graves

29 avril 2019

Afin de mieux tenir compte des durées de traitement, la loi 2019-180 du 8 mars 2019 visant à renforcer la prise en charge des cancers pédiatriques est venue modifier les modalités de renouvellement et de réexamen du congé de présence parentale. La loi a également prévu une meilleure prise en compte du congé en matière d’ancienneté.

Rappel. Le congé de présence parentale est ouvert à tout salarié qui assume la charge d’un enfant de moins de 20 ans atteint d’une maladie grave, ou d’un handicap grave, ou victime d’un accident d’une gravité particulière rendant indispensables une présence soutenue ou des soins contraignants.

La suite est réservée aux adhérents. Déjà adhérent ? Connectez-vous.

Adhérer à Nexem, c'est rejoindre un réseau regroupant 10 000 établissements et services employant 300 000 professionnels au service des personnes fragiles.
5 raisons d'adhérer