Le budget pour 2018 de la CNSA fixé à 25,8 milliards d’euros

22 novembre 2017

Le budget 2018 de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) a été adopté le 21 novembre 2017 par son Conseil, présidé par sa nouvelle présidente, Marie-Anne Montchamp. Celui-ci s’élève à 25,8 milliards d’euros (Md€), soit une hausse de 300 millions d’euros (M€).

Les recettes fiscales affectées à la CNSA pour l’année 2018 s’établissent à près de 5 Md€. Ce chiffre est en progression de 2,85 % par rapport aux prévisions de 2017.

La contribution de l’Assurance maladie progresse de 2,6%, conformément à l’objectif national de dépenses pour son volet médico-social présenté en projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2018. Elle atteint ainsi le montant de 20,5 Md€.

L’objectif de dépenses de la CNSA finançant les ESMS pour les personnes âgées en perte d’autonomie et les personnes en situation de handicap, ainsi que les dispositifs des Maïa et des groupes d’entraide mutuelle, s’établira à 22 Md€.

Le budget 2018 permet encore d’allouer 122,1 M€ d’aides pour la rénovation et la transformation des ESMS :

  • 71,5 M€ sur le secteur personnes âgées ;
  • 50,6 M€ pour le secteur personnes handicapées, dans le cadre du plan annuel d’investissement.

98 M€ seront, par ailleurs, alloués au financement de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) et de la prestation compensatrice du handicap (PCH) pour un concours aux départements de 2,98 Md€.

Enfin, un renfort budgétaire pour les MDPH est inscrit sur le budget 2018. Il permet de porter à 6,1 M€ l’enveloppe de soutien aux MDPH. Objectif : accélérer les déploiement de leur nouveau système d’information. Après une phase de déploiement pilote dans 7 MDPH au premier semestre 2018, la généralisation du SI-MDPH interviendra au second semestre.  Il s’agit-là de l’objectif fixé par le Comité interministériel du handicap du 20 septembre 2017.

Pour aller plus loin