La stratégie nationale de santé 2018-2022 est adoptée

21 décembre 2017

Le gouvernement a annoncé ce 20 décembre 2017 avoir adopté officiellement la stratégie nationale de santé (SNS) pour 2018-2022. Cela fait suite au processus de concertation entamé en septembre dernier, par Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. La SNS constitue la colonne vertébrale de la politique menée par le gouvernement en matière de santé pour les cinq prochaines années.

La consultation publique qui a eu lieu en novembre a notamment permis de recueillir plus de 5 000 contributions. Celles-ci ont émané aux deux tiers de professionnels et associations et pour un tiers d’usagers. Ils ont notamment exprimé une forte adhésion aux objectifs proposés. Ils ont également proposé des thématiques nouvelles comme l’adaptation des formations aux nouveaux métiers, le numérique, la robotisation ou encore l’intelligence artificielle. La conférence nationale de santé (CNS) a, quant à elle, enrichi les ambitions du gouvernement en introduisant plus largement les notions de parcours et d’usager.

Une vingtaine d’indicateurs pour évaluer la SNS

La Drees achève la production d’indicateurs qui permettront de mesurer les résultats de la SNS. 4 à 5 indicateurs sont prévus pour les grands axes de la SNS – prévention et promotion de la santé, lutte contre les inégalités sociales et territoriales d’accès à la santé, nécessité d’accroître la pertinence et la qualité des soins, et innovation. Ces indicateurs seront diffusés ultérieurement.

Une mise en œuvre au premier semestre 2018

2018 débutera, pour la SNS, par la mise en œuvre de plans et programmes nationaux, et dans les territoires, par les projets régionaux de santé (PRS) définis par les agences régionales de santé (ARS). Portées par l’ensemble des ministères engagés dans cette démarche, ses priorités trouveront ainsi une application concrète et adaptée à leurs spécificités.

Le décret portant la SNS, signé de tous les ministères, sera pris avant le 31 décembre 2017.

Pour aller plus loin