« La SQVT, on a tous à y gagner ! » – Épisode 4 : de l’organisation du travail à l’engagement des collaborateurs

22 novembre 2018

Au programme de ce quatrième épisode : le management, l'engagement des collaborateurs et les notions d’activité de travail, motivation, engagement et implication...

Nous avons pu établir dans les épisodes précédents de notre série que les actions en SQVT sont destinées à améliorer, en tenant compte du contexte propre à chaque association, toutes les composantes de l’activité de travail, tant organisationnelles que matérielles ou encore relationnelles.

Cette finalité repose sur un pilier fondamental : le facteur humain. Par son activité de travail dans le cadre d’une organisation découlant d’un projet stratégique (projet associatif), ce facteur mobilise et coordonne toutes les autres ressources à sa disposition dans l’entreprise. Il s’agit pour les collaborateurs de délivrer, au bénéfice final des personnes accompagnées, les services conformes aux objectifs qui lui sont prescrits en termes de délais, coûts, quantité et qualité et qui s’inscrivent dans les projets de service et d’établissement.

C’est par leur engagement et leur implication que les collaborateurs contribuent à l‘atteinte de cette performance. Toutefois, « la performance ne repose pas seulement sur la volonté des professionnels de bien remplir leur mission, mais sur la capacité des organisations à favoriser les choix collectifs sur les priorités et à réunir les conditions pour permettre une bonne qualité du travail »[1].

Pour l’élaboration et la mise en œuvre d’une démarche pertinente d’amélioration de la SQVT, il est primordial de clarifier notamment les notions de motivation, d’implication et d’engagement dans l’activité de travail.

La suite est réservée aux adhérents. Déjà adhérent ? Connectez-vous.

Adhérer à Nexem, c'est rejoindre un réseau regroupant 10 000 établissements et services employant 300 000 professionnels au service des personnes fragiles.
5 raisons d'adhérer

 

Sujet liés