Insertion des chômeurs handicapés : l’Igas préconise le renforcement du rôle de Cap Emploi

15 février 2018

L'Igas a rendu public, le 5 février 2018, son rapport "Évaluation des Cap emploi et de l’accompagnement vers l’emploi des travailleurs handicapés chômeurs de longue durée". Alors que le taux de chômage des personnes handicapées est presque deux fois plus élevé (18 %) que l'ensemble de la population, l'Igas fait deux préconisations. D'une part, la spécialisation des Cap emploi dans la gestion des situations les plus complexes, d'autre part, la montée en compétence de Pôle emploi sur les questions liées au handicap.

Ainsi, le rapport, commandé en 2016 et livré en mai 2017, devait répondre à un double objectif :

  • évaluer la performance des opérateurs spécialisés Cap emploi, qui accompagnent 23 % des demandeurs d’emploi handicapés sur la base d’une orientation de Pôle emploi  ;
  • faire des propositions pour améliorer l’accès à l’emploi des personnes handicapées en chômage de longue durée.

Vers une meilleure définition des rôles de Cap emploi et de Pôle emploi

Aujourd’hui, le réseau des Cap emploi n’apparaît pas en mesure d’assurer pleinement l’accompagnement des personnes souffrant d’un handicap lourd. Quant aux personnes cumulant un handicap et d’autres difficultés (sociales, de santé…), leur prise en charge par Pôle emploi reste problématique. L’Igas constate dans son rapport que “le service public de l’emploi n’est pas organisé de manière optimale pour prendre en charge ces publics, qui sont suivis par Pôle emploi pour 73 % d’entre eux, par Cap emploi (23 %) et par les missions locales (moins de 4 %).”

Les rapporteurs notent les atouts de Cap emploi dans la prise en charge de ces publics les plus vulnérables :

  • la capacité à accompagner la diversité des situations liées au handicap à travers une offre de service très structurée et homogène ;
  • l’aptitude à mettre en adéquation l’offre postes fléchés et la demande ;
  • l’insertion dans un réseau de partenaires locaux ;
  • la complémentarité grandissante avec Pôle emploi.

La mission recommande alors que les Cap emploi se spécialisent dans la prise en charge des situations les plus difficiles. Ils pourraient notamment s’appuyer sur la mutualisation d’expertises et de prestations externes mieux adaptées à certains types de handicap. Par ailleurs, elle recommande une montée en compétence de Pôle emploi dans l’accompagnement des personnes handicapées. Celle-ci pourrait se faire grâce la mobilisation ponctuelle de l’expertise de Cap emploi.

Pour la généralisation des partenariats avec le secteur médico-social

Le réseau Cap emploi, inégalement réparti sur le territoire, suit une proportion très variable de demandeurs d’emploi selon les départements. Le rapport suggère, ainsi, la généralisation de partenariats locaux avec le secteur médico-social. Ceux-ci permettraient d’améliorer la prise en charge des publics souffrant des handicaps les plus lourds.

Pour aller plus loin

Fichier attaché