Innovation : des initiatives qui témoignent du dynamisme de notre réseau

24 octobre 2019

Consciente de la richesse et de la force de son réseau en matière d’innovation, Nexem souhaite impulser une dynamique de partage et de valorisation au service des associations et des personnes accompagnées. Dans cette optique, nous vous avons invités à compléter un questionnaire pour nous faire connaître vos initiatives. Nous remercions vivement les participants. Les 26 innovations recensées à ce jour témoignent de la variété des réponses portées au sein de notre réseau dans un contexte de transformation de l’offre et d’évolution de notre secteur.  Le questionnaire reste ouvert à tous jusqu’au 30 novembre 2019.

Ce recensement constitue la première étape d’un dispositif que Nexem souhaite construire pour faire connaître, valoriser et promouvoir les innovations, savoir-faire et bonnes pratiques mises en œuvre par ses adhérents. Les initiatives recueillies feront l’objet d’une cartographie d’expériences. Partagée au sein de notre réseau, cette cartographie à vocation à favoriser les échanges entre les adhérents. Elle fera aussi référence dans la dynamique partenariale et institutionnelle engagée par Nexem.

Au total, 26 pratiques innovantes sont recensées à ce jour réparties dans les trois thématiques qui structurent le questionnaire en lien avec la dynamique actuelle du secteur : 

  • "Offre de parcours dans une logique inclusive" : 13 initiatives ;
  • "Numérique et nouvelles technologies au service de la citoyenneté" : 5 initiatives ;
  • "Innovation organisationnelle et pratiques professionnelles": 8 initiatives.

Les innovations présentées sont majoritairement dans leur phase de développement (11) ou stabilisées (10). Quatre sont en lancement et une est pérennisée. La visibilité dans une perspective de partage d’expérience et de diffusion de l’approche expérimentée est la principale attente exprimée par les répondants

De l’Est à l’Ouest et du Nord au Sud, les associations qui ont répondu à ce jour couvre la majeure partie du territoire national : l’Adapei du Doubs, l’Adapei du Rhône, l’Alefpa à Lille, l’Association de prévention spécialisée du Var à Hyères, l’ARPEP Pays-de-la-Loire (Association Régionale PEP), Diapasom à Poitiers, l'association E.V.A.H (Espace de vie pour adultes handicapés) à Urrugne (64), la Fédération médico-sociale à Epinal (88), la Fondation OVE, Handivillage 33 à Camblanes-et-Meynac, Le Cerpp Ecole expérimentale de Bonneuil (94), association Le temps du regard à Rennes (35), Les Pep Rhône-Alpes à Villeurbanne (69), Linkiaa à Nantes, Trisomie 21 Alpes-Maritimes à Nice, Trisomie 21 Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux.

13 initiatives en faveur des parcours dans une logique inclusive

Les pratiques innovantes présentées dans cette catégorie sont tournées vers la cité, le milieu ordinaire, l’inclusion scolaire, sociale et professionnelle. Elles concernent majoritairement les personnes en situation de handicap, leur famille et leurs aidants, ainsi que les jeunes en rupture familiale et sociale les plus éloignés de l’emploi. Elles impliquent des coopérations et des partenariats avec les acteurs du territoire : collectivités, travailleurs sociaux, enseignants, artisans et chefs d’entreprise, par exemple.

Ces innovations se concrétisent par des dispositifs d’accompagnement "complet", d’appui au parcours et à la réalisation du projet de vie, d’ouverture sur l’extérieur pour des publics isolés, des espaces d’écoute et de prévention, ou encore, une plateforme de services, une maison de répit et une équipe mobile, un service d’aide aux devoirs par visioconférence pour des jeunes handicapés scolarisés en milieu ordinaire. Citons aussi la mise en place d’un "espace de coworking" en Esat (Etablissements et services d'aide par le travail). L’objectif est "d’aider les entrepreneurs et intrapreneurs à développer de nouveaux produits et services" adaptés aux personnes en situation de handicap. Le logement est aussi concerné avec la création d’un accueil de jour et d’appartements en accession à la propriété ou en location au sein d’un quartier de 1 000 logements.

Parmi ces innovations, une est déployée au niveau national. Six sont stabilisées (46 %) et une est pérennisée (8 %). Quatre sont dans leur étape de lancement (30,5 %) et deux sont en développement (15,5 %). Aussi, les attentes des associations qui portent ces initiatives sont majoritairement de l’ordre du partage d’expérience. 

5 projets déployés grâce au numérique

Les technologies numériques intègrent l’offre de services de proximité sous la forme de dispositifs d’information, d’accompagnement et/ou de mise en relation en ligne. Citons par exemple, un site de partage d’activités "entre des personnes relevant d'un accompagnement social ou médico-social et tout citoyen volontaire", mais aussi entre établissements sociaux et médico-sociaux.

La variété des outils qu’offrent le numérique représente aussi l’opportunité de s’adresser à tous les publics, de manière adaptée, 7 jours sur 7. Par exemple, la mise en place de fonctionnalités comme la visiophonie en langue des signes, le tchat (pour converser par écrit sur Internet ou via un logiciel dédié), les ChatBots (systèmes logiciels permettant de dialoguer sous la forme de questions / réponses vocales ou textuelles), les SMS (Short Message System), permet de proposer une "plateforme d’information, d’écoute et d’accompagnement" pour les personnes sourdes et malentendantes, ainsi que leurs aidants.

Apprécié par les publics jeunes, le jeu vidéo développé sous la forme de « serious game » ou « jeu sérieux » complète les outils pédagogiques et de prévention disponibles.

Le numérique se déploie aussi au service de l’association. Citons l’exemple d’un outil de gestion dématérialisée des factures et des achats.

Parmi ces outils innovants, un a vocation à être déployé dans toute la France à court terme ; un autre est développé avec des partenaires européens. 80 % de ces initiatives, soit quatre d’entre elles, sont en phase de développement ; une est stabilisée. Le partage d’expérience représente la majorité des attentes exprimées par les porteurs de ces innovations.

8 innovations qui impactent l’organisation et les pratiques professionnelles

Qu’il s’agisse de s’appuyer sur le potentiel de son réseau d’établissements pour ouvrir les horizons de jeunes en difficulté d’insertion professionnelle, de mettre en œuvre un dispositif de coopération intersectorielle pour accompagner des enfants confiés à l’aide sociale en situation de handicap, ou d’expérimenter un Esat pour des personnes en situation de handicap psychique en détention, les innovations recueillies dans cette catégorie impactent l’organisation et le fonctionnement de l’association, comme les pratiques professionnelles.

L’ouverture au milieu ordinaire dans l’objectif de favoriser l’inclusion de personnes en situation de handicap se retrouve aussi dans cette thématique. Citons la transformation d’un Institut médico-professionnel en centre de formation ouvert à tous les publics. Certifié pour dispenser la préparation aux titres professionnels de niveau cinq, cet établissement propose également des classes externalisées dans deux lycées. A terme, le but est de scolariser des jeunes déficients intellectuels en classe ordinaire.

La prévention des risques professionnels, l’amélioration des conditions de travail et la formation sont aussi représentées, avec, par exemple, le déploiement d’un dispositif de valorisation du travail de nuit et d’accompagnement des parcours professionnels, ou encore un mooc[1] destiné aux professionnels de 14 établissements et aux familles, sur la méthode dite de « l’inclusion parentale » issue des travaux du professeur Jean-Jacques Guillarmé.

Parmi ces initiatives, une est déployée à l'échelle nationale. Cinq sont en développement (62,5 %) et trois sont stabilisées (37,5 %). 67 % des attentes exprimées par les répondants visent le partage d’expérience.

L’intérêt pour notre réseau de répertorier et de partager l’innovation qui le caractérise est multiple :

  • faire en sorte que l’innovation et les savoir-faire des uns puissent être partagés par ceux qui souhaiteraient s’en inspirer et l’implanter dans leurs associations ;
  • permettre la diffusion de nos (vos) bonnes pratiques au bénéfice des personnes fragiles que nous accompagnons ;
  • reconnaître les savoir-faire des professionnels et en tenir compte, notamment dans notre projet conventionnel ;
  • rappeler que l’innovation, dans nos secteurs d’activité, est toujours venue des associations et des professionnels qu’elles emploient ;
  • favoriser notre action auprès des pouvoirs publics en arrimant le positionnement de Nexem sur la structuration du secteur et la transformation de l’offre à des exemples concrets et innovants déployés par les associations.

Le questionnaire reste ouvert à tous ceux qui souhaitent faire connaître leurs initiatives innovantes jusqu’au 30 novembre 2019. D’autres campagnes de recueil seront programmées dans le courant de l’année 2020.

Merci à tous pour votre mobilisation !

Accédez au questionnaire par thématique* :

La suite est réservée aux adhérents. Déjà adhérent ? Connectez-vous.

Adhérer à Nexem, c'est rejoindre un réseau regroupant 10 000 établissements et services employant 300 000 professionnels au service des personnes fragiles.
5 raisons d'adhérer


Pour toute question, n’hésitez pas à contacter le pôle Innovation sociale de Nexem : innovation@nexem.fr

Footnotes

  1. ^ [1] Mooc : cours ou formation dispensé uniquement en ligne.

Sujet lié

Article de presse