Handicap : vers un déploiement national du dispositif "Assistance au projet de vie" (APV) - [Communiqué]

1 février 2019

Dans le cadre de la stratégie nationale de transformation de l’offre médico-sociale au service des personnes en situation de handicap, Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées, inscrit la modélisation et le déploiement du dispositif « Assistance au projet de vie » à sa feuille de route. Nexem salue et se félicite de cette perspective. L’organisation, qui porte cette initiative innovante depuis 2016, assure son appui à la démarche.  

« Il s’agit d’offrir une palette de solutions répondant aux attentes exprimées par les personnes, des solutions souples et agiles, ré-ajustables, s’appuyant sur tous les acteurs de la cité. Encore faut-il prendre le temps de faire émerger le projet de vie et de soutenir la personne dans sa réalisation », a souligné la ministre lors d’une rencontre avec Nexem le 11 janvier 2019 dans le cadre de la Conférence nationale du handicap.

Avec pour vocation de faciliter le parcours des familles et des aidants concernés par le handicap, le dispositif « Assistance au projet de vie » (APV) s’inscrit pleinement dans cette voie. Par une approche centrée sur les attentes et sur les choix des bénéficiaires, le dispositif APV leur apporte l’appui d’un professionnel à ce jour appelé « assistant au projet et au parcours de vie ». Celui-ci accompagne l’expression du projet et soutient la mise en œuvre des accompagnements que chaque famille choisit. Il facilite la mobilisation du droit commun avec le soutien du secteur spécialisé, permettant ainsi l’accès aux ressources adaptées au projet de la personne handicapée et de sa famille. 

C’est précisément cette fonction que la ministre souhaite déployer au niveau national à l’horizon 2020. Nexem se réjouit de cette perspective au bénéfice du plus grand nombre et salue la volonté de la ministre.

Porté et expérimenté par l’organisation depuis 2016, en partenariat avec l’Ocirp et les institutions de retraite complémentaire du groupe KLESIA, le dispositif APV bénéficie aujourd’hui à plus de 400 familles au sein de cinq associations sur huit territoires[1]. Après deux années d’expérimentation, le dispositif et l’activité des APV font actuellement l’objet d’une étude d’impact auprès des familles et de travaux de modélisation pilotés par Nexem. Les missions, les compétences et les conditions d’exercice des APV ont été identifiées au cours de l’expérimentation avec l’appui scientifique du laboratoire ACTé de l’Université Clermont-Auvergne et de l’ensemble des professionnels impliqués sur le terrain. Le sujet des profils, du métier et de la formation des APV ont été parallèlement au coeur de la réflexion de Nexem dans l’objectif de donner un cadre et une réalité juridique à cette activité professionnelle.

Forte de cette expérience, Nexem assure son appui à la démarche de déploiement portée par le secrétariat d’Etat. En tant que partenaire constructif, Nexem est en mesure d’apporter son expertise et ses recommandations pour garantir un changement d’échelle efficient.

Retrouvez les témoignages des familles et des professionnels dans ce reportage.

 

[1] Adapei Var-Méditerranée, Les papillons blancs de Bergerac, Trisomie 21 Alpes-Maritimes, Trisomie 21 Ardennes, Trisomie 21 Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux, Agen, Pau et Limoges.

Sujet liés