Feuille de route européenne pour la levée du confinement

23 avril 2020

La Commission, en coopération avec le président du Conseil européen, a présenté une feuille de route européenne pour la levée des mesures de confinement liées à la pandémie de coronavirus.

Selon cette feuille de route, trois grandes séries de critères doivent être prises en compte pour apprécier si le moment est venu de lever les mesures :

  • des critères épidémiologiques faisant apparaître une réduction importante et une stabilisation du nombre d’hospitalisations et/ou de nouveaux cas sur une période prolongée ;
  • une capacité suffisante des systèmes de soins de santé ;
  • des capacités de surveillance appropriées, notamment des capacités de dépistage à grande échelle.

Trois principes devraient guider l’Union européenne (UE) et les États membres lorsqu’ils lèveront graduellement les mesures restrictives :

  • les mesures qui seront prises doivent être scientifiquement fondées et doivent être axées sur la santé publique, tout en assurant un équilibre entre les aspects sociaux et économiques ;
  • les mesures doivent être coordonnées entre les États membres afin d’éviter des frictions politiques et effets négatifs pour tous les États membres ;
  • le respect et la solidarité entre les États membres demeurent essentiels pour mieux se coordonner, mieux communiquer et mieux atténuer les incidences de la pandémie sur la santé, la société et l’économie.

Pour réussir la levée du confinement, il faudra appliquer un ensemble de mesures d’accompagnement valables pour tous les États membres. L’UE prend des dispositions pour soutenir l’ensemble de ces mesures :

  • capacités de dépistage accrues et harmonisées ;
  • disponibilité d’équipements médicaux et de protection individuelle accrue avec constitution de réserves européennes ;
  • mise au point au point de vaccins, de traitements.

Les prochaines étapes

Les mesures de levée du confinement seront progressives et leur effet devra être évalué dans le temps.

Les mesures générales devraient progressivement devenir ciblées pour revenir peu à peu à la normalité, tout en continuant à protéger la population de l’UE contre le virus. À titre d’exemple :

  • les groupes les plus vulnérables devraient être protégés plus longtemps ;
  • les personnes testées positives devraient rester en quarantaine et recevoir le traitement adéquat afin de diminuer les risques de transmission ;
  • les mesures d’interdiction générales existantes devraient être remplacées par des alternatives sûres et ciblées.

L’ensemble de la population ne devrait pas retourner sur son lieu de travail en même temps et la distanciation sociale devrait continuer à s’appliquer. Le télétravail doit être encouragé. Sur le lieu de travail, il convient de respecter les règles en matière de santé et de sécurité.

Adhérents Nexem, face à la crise sanitaire liée au Covid-19, les équipes de Nexem sont mobilisées à vos côtés !

Elles sont présentes pour vous délivrer une information à jour, apporter des réponses à vos questions et vous représenter auprès des pouvoirs publics.

Rendez-vous dans notre dossier spécial "Covid-19" de la base documentaire.