Fédération européenne des employeurs sociaux : assemblée générale et séminaire paritaire sur le recrutement et la fidélisation

26 février 2019

La Fédération européenne des employeurs sociaux européens a tenu son assemblée générale le 13 février et a organisé, avec la Fédération syndicale européenne des services publics (FSESP) - qui intervient également dans le domaine de la santé et du social - un séminaire thématique qui a réuni plus de 50 employeurs et représentants syndicaux de toute l'Europe. Retour sur ces événements.

L'accueil de nouveaux membres

Au cours de sa première assemblée générale de 2019, la Fédération a accueilli deux nouveaux membres : la COPAS (Luxembourg) et FONSS (Roumanie). L’organisation créée par six membres, dont Nexem, en octobre 2017 compte ainsi déjà 22 membres issus de 15 pays européens (14 membres de l’Union européenne, ainsi que la Confédération helvétique). Ils interviennent en tant qu'employeurs dans le domaine du soutien aux personnes âgées, aux personnes handicapées et aux enfants et, plus largement, aux personnes vulnérables ou défavorisées.  La montée en puissance de cette organisation contribue à la structuration du secteur et à sa capacité d’influence au niveau européen.

La création d’un Observatoire

L'assemblée générale a également décidé de créer l'Observatoire des employeurs sociaux, dont la configuration a été confiée à Nexem, qui produira des données et recherches. Il facilitera également l'échange de pratiques dans quatre domaines principaux :

  • les ressources humaines,
  • le financement,
  • la qualité des services,
  • l'innovation.

Le séminaire paritaire

Le 14 février 2019, la Fédération des employeurs sociaux et la Fédération syndicale ont co-organisé un séminaire sur le thème : "Recrutement et la fidélisation dans les services sociaux : améliorer l'attractivité du secteur". La journée a débuté par une intervention de l'Institut européen pour l'égalité entre les hommes et les femmes (EIGE), qui a fourni des informations statistiques sur les déséquilibres entre les sexes dans les services sociaux.

Des exemples pratiques de recrutement et de fidélisation dans les services sociaux au Luxembourg, aux Pays-Bas, en République tchèque, en Italie et en France, ont ensuite été présentés, avec la campagne en faveur de la diversité de genre dans la branche des acteurs du lien social et familial.

Les participants se sont ainsi engagés dans le processus d'identification conjointe des défis liés au recrutement et à la fidélisation, ainsi que des éléments constitutifs de ce que les deux organisations pourraient développer ensemble à l'avenir.

Expert lié