École et entreprises inclusives en tête des priorités de Sophie Cluzel

25 janvier 2018

Sophie Cluzel, secrétaire d’État au handicap, a présenté ses vœux le 18 janvier aux associations du champ du handicap au sein du comité national consultatif des personnes handicapées (CNCPH). L'occasion d'annoncer ses priorités pour 2018 : une école davantage inclusive, des entreprises intégrant une véritable politique de l'emploi des personnes handicapées et l'organisation d’une conférence nationale du handicap novatrice et ambitieuse. Tour d'horizon de cette feuille de route.

L’école inclusive

La secrétaire d’État a rappelé que son ambition est de répondre à un des principaux motifs d’insatisfaction des familles, face aux difficultés persistantes de scolarisation des élèves en école ordinaire. Cela répond pleinement à l’engagement du président de la République.

Le plan de transformation du système éducatif et médico-social, porté avec Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, s’inscrit en ce sens. L’objectif de ce plan est de garantir le droit à une scolarisation de qualité à tous les élèves en situation de handicap. Les mesures du plan impliquent une mobilisation collective au service du plein exercice du droit à scolarisation de tous les enfants et jeunes de la République.

L’entreprise inclusive

L’emploi des personnes handicapées constitue, pour Sophie Cluzel, le deuxième axe majeur de travail, dont les objectifs sont de :

  • rendre plus efficient les outils de la politique de l’emploi des personnes handicapées, en simplifiant et améliorant l’accès aux prestations, services et aides financières ;
  • mobiliser l’apprentissage ;
  • optimiser les moyens de la politique d’emploi des personnes handicapées et renforcer sa gouvernance ;
  • renforcer la mobilisation des partenaires sociaux et l’engagement des employeurs du secteur public et privé pour augmenter le taux d’emploi direct des personnes handicapées et lutter contre le chômage de ces personnes.

Une conférence nationale du handicap novatrice et ambitieuse

Sophie Cluzel annonce clairement son ambition : faire de la prochaine conférence nationale du handicap (CNH), “un exercice de pédagogie pour rendre visible les si nombreux handicaps qui ne le sont pas”. Elle souhaite notamment l’articuler avec les Duoday, qu’elle veut de dimension nationale.

Pour aller plus loin