Découvrez le nouveau rapport de l’IGAS

16 janvier 2019

Le fonctionnement des Centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP), des Centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP), et des Centres médico-psychologiques de psychiatrie infanto-juvénile (CMP-IJ) fait l'objet d'un nouveau rapport de l'inspection générale des affaires sociales (IGAS).

Le repérage et la prise en charge des troubles psychiques et neuro-développementaux (troubles de l’humeur, de l’apprentissage, de l’attention, dyslexie, etc.) de quelque 700 000 jeunes sont assurés par trois types de centres pluridisciplinaires, financés par l’Assurance maladie les centres d’action médico-sociale précoce (291 sites –  73 000 enfants concernés), les centres médico-psycho-pédagogiques (400 sites –  213 000 jeunes)  et les centres médico-psychologiques infanto-juvénile (1500 sites –  400 000 jeunes).

Alors que les connaissances à l’échelle nationale sur ce type de services étaient très limitées, le nouveau rapport de l’IGAS établit un état des lieux précis de l’activité de ces centres et de leurs publics  ; il analyse les difficultés rencontrées par les enfants, les familles et les professionnels, et propose des pistes d’amélioration.

Pour construire son analyse, la mission s’est déplacée dans six régions et sept départements. Elle a rencontré les responsables des agences régionales de santé, les professionnels des centres, les associations représentatives des usagers ainsi que les principaux partenaires des centres précités, notamment les Départements.

Pour lire le rapport de l’IGAS cliquez ici.