Découvrez EKIN, le réseau social qui favorise les moments conviviaux et solidaires développé par EVAH

7 avril 2021

EKIN.SOCIAL est un réseau social développé par l’association EVAH dans le but de mettre en lien les établissements sociaux et médico-sociaux et les personnes accompagnées (jeunes en difficulté, personnes âgées ou en situation de handicap).

Cette plateforme numérique est gratuite et elle offre à tous la possibilité de publier des annonces et d’y répondre. Elle est ouverte aux associations culturelles, sportives, éducatives et à tout volontaire bénévole qui veulent proposer des activités, des propositions d’aide. EKIN-SOCIAL favorise ainsi les collaborations et les initiatives solidaires. Elle permet le partage de moments conviviaux et d’échanger des expériences ou des bonnes pratiques entre organisations et établissements médico-sociaux.

Ce projet innovant repéré par Nexem dans le cadre de son recueil d’initiatives en 2019 est exemplaire à plus d’un titre… Nous avons eu la chance de pouvoir interviewer l’association EVAH, qui est membre d’un consortium appelé EKIN (Elkarrekin kizi – Vivir juntos – Vivre ensemble).

 

A quel stade d’évolution est votre projet et la crise sanitaire a-t-elle eu un impact ?

Début 2020, la crise sanitaire a contraint les partenaires à suspendre la grande majorité des activités d’expérimentation prévues initialement. De plus, la crise a souligné l’importance du numérique pour favoriser la transformation de l’offre et des pratiques dans notre secteur. Aussi, si les moyens humains et financiers sont limités (budgets pour l’innovation, la formation…), des initiatives comme EKIN ont toute leur place et constituent une réelle opportunité pour développer et échanger des expériences et des bonnes pratiques entre organisations et établissements médico-sociaux.

La plateforme EKIN.SOCIAL pouvant proposer un vrai plus pour favoriser ces échanges et collaborations, les partenaires ont reconsidéré le projet au regard de la crise (activités, résultats, impacts, budget…). Une prolongation du projet à septembre 2021 a été obtenue dans le cadre du [1]POCTEFA (au lieu de juin 2021).

La crise sanitaire a ainsi permis de donner une autre dynamique au projet. Ainsi, certaines activités imaginées initialement en physique ont donné lieu à des rencontres virtuelles. Par exemple, un tournoi de foot transfrontalier inter établissements a été transformé en tournoi virtuel de jeux vidéo « FIFA ». Aussi, une activité de découverte de l’art urbain entre jeunes de Bilbao et personnes en situation de handicap de Bayonne, s’est transformée en visite virtuelle avec photos, vidéos et commentaires…

D’autre part, de nouvelles opportunités d’activités ont émergé. Grâce à la plateforme, des ordinateurs portables ont été prêtés à une MECS lors du confinement de 2020. La crise sanitaire a impulsé une réflexion sur le rôle de la technologie et l’impact du Covid 19 sur l’intervention sociale.

Aujourd’hui, le réseau est en cours de promotion pour accueillir de nouveaux participants. Les partenaires du projet encouragent toutes les entités sanitaires, sociales et médico-sociales en France et en Espagne, à explorer la plateforme et à s’y inscrire afin de découvrir toutes ses possibilités.

Quel(s) soutien(s) avez-vous pu trouver pour développer votre initiative (technique, financier, politique etc.) ?

Le projet EKIN est cofinancé par le fonds européen INTERREG POCTEFA par le biais du Fonds européen de développement régional (FEDER). Les partenaires du projet, par leur engagement social et leur solidarité, assument le reste du coût.

INTERREG est un instrument de financement du développement régional européen conçu dans le cadre de la politique européenne de cohésion pour intensifier la coopération institutionnelle et transfrontalière. Plus précisément, EKIN est soutenu par INTERREG POCTEFA, pour la coopération territoriale Espagne-France-Andorre dans la zone géographique des Pyrénées (Aragon, Catalogne, Euskadi et Navarre, les régions françaises de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie et la Principauté d’Andorre).

Quels enseignements tirez-vous de cette expérience ? Par exemple en termes d’expertise acquise en gestion de projet, de dynamique transverse entre les métiers et ESMS, de coopération, de stratégie associative…

Notre secteur est en constante mutation pour favoriser l’émergence d’une société plus inclusive. Si la nécessité de décloisonnement des secteurs sanitaires et sociaux est connue et reconnue, cet objectif appelle également à l’interdisciplinarité. Des projets comme la plateforme EKIN.SOCIAL, qui contiennent intrinsèquement l’échange de connaissances entre le domaine technologique et le domaine social, constituent en ce sens un véritable vecteur d’innovation.

Pour l’instant, la zone d’intervention du projet est celle dans laquelle les partenaires sont basés, à savoir la zone transfrontalière du Pays basque. La plateforme est d’ailleurs disponible en trois langues (français, basque, espagnol). Lorsque l’efficacité de la plateforme sera démontrée, elle pourra être dupliquée aux autres territoires…

Pour aller plus loin, consultez le site www.ekin.social

[1] POCTEFA est l’acronyme du Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre. C’est un programme européen de coopération transfrontalière créé afin de promouvoir le développement durable des territoires frontaliers des trois pays