Signature d’un partenariat entre la Croix-Rouge française et Nexem : une complémentarité au service d’une même ambition pour le secteur social, médico-social et sanitaire à but non lucratif - [Communiqué]

26 janvier 2017

La Croix-Rouge française et Nexem partagent la vision d’une branche du sanitaire, social et médico-social à but non lucratif organisée autour d’un environnement conventionnel commun.

La Croix-Rouge française et Nexem partagent la vision d’une branche du sanitaire, social et médico-social à but non lucratif organisée autour d’un environnement conventionnel commun.

C’est pourquoi en mars 2016, les deux organisations affirmaient leur volonté de s’engager ensemble dans la construction d’un environnement conventionnel commun, puis en octobre annonçaient leur souhait de  conclure un partenariat afin de porter la négociation de ce cadre juridique commun au niveau de la branche associative sanitaire, sociale et médico-sociale (BASS). Dans le même mouvement, la Croix-Rouge française soutenait le dépôt de candidature de Nexem à la représentativité patronale pour la négociation collective.

Au terme de ces étapes successives, la Croix-Rouge française et Nexem ont signé aujourd’hui un partenariat stratégique autour d’un objectif commun : la structuration du secteur sanitaire, social et médico-social à but non lucratif, sa valorisation et son inscription dans l’environnement social, économique et politique. Ce partenariat et son objectif amènent donc naturellement la Croix-Rouge française à quitter l’Unifed, Nexem n’en n’étant plus membre depuis le 1er janvier dernier, du fait de la disparition juridique de la Fegapei et du Syneas.

Cet objectif, partagé et porté par la Croix-Rouge française et Nexem impose une triple démarche :

  • Il s’agit tout d’abord de doter au plus vite notre branche d’une convention collective unique : la Croix- Rouge française et Nexem vont convier les partenaires sociaux au printemps pour engager la négociation et construire avec eux ce nouvel environnement conventionnel. Première étape : définir ensemble les conditions et modalités de négociation.
  • Dans le même élan, une discussion va s’ouvrir avec les organisations syndicales pour penser dès maintenant les conséquences de la réforme de la représentativité patronale, notamment en ce qui concerne la gouvernance de la formation professionnelle dans notre secteur. L’Unifed n’étant plus susceptible d’accueillir la représentation employeur, il s’agit de faire évoluer les instances paritaires pour faire valoir la nouvelle cartographie patronale.
  • Enfin, pour positionner au mieux notre secteur dans son environnement, la Croix-Rouge française et Nexem souhaitent investir ensemble des enjeux forts pour le secteur, comme le développement de l’économie sociale et solidaire.

Ces différentes actions, concrètes et complémentaires, participent de la même logique : anticiper les  mutations pour être un acteur du changement, et permettre ainsi à tous les acteurs, organismes à but non lucratif et professionnels, de mener au mieux leurs missions au service des personnes les plus fragiles.

Une conférence de presse commune aura lieu en mars 2017 pour présenter le partenariat et expliquer ses modalités de mise en œuvre.

Expert lié

Sujet liés