Choisir d’adhérer à Nexem… interview de Ludovic Pourrier

14 septembre 2020

Dans une récente interview, Ludovic Pourrier, directeur de l’APAJH du Var explique pourquoi son association a choisi d’adhérer à Nexem en juin dernier. Découvrez l’APAJH 83, les motivations et les attentes de cette association spécialisée dans l’accompagnement des personnes handicapées.

Pouvez-vous présenter en quelques chiffres votre association ?

« L’APAJH du VAR a été créée en 1968 et a ouvert son premier établissement en 1975, il s’agit d’un CMPP dont nous sommes toujours gestionnaires à la Seyne sur Mer. Notre association a développé ses accompagnements autour des publics jeunes et notre expertise est reconnue sur le département plus spécifiquement dans l’accueil des personnes polyhandicapés et des jeunes porteurs de troubles du spectre autistique. Nous œuvrons pour l’accès de tous à la pleine citoyenneté, le respect des droits et l’aide à l’autonomie des publics que nous accompagnons.

Nous sommes une ‘petite’ association principalement située sur le territoire de l’Est Varois. Nous sommes gestionnaires de 9 établissements et services permettant une palette d’intervention et de soutien à l’autonomie de nos publics :  IME, EEAP, UEMA, UEEA, SESSAD et CMPP. Chaque établissement et service possède son propre agrément, nous avons la particularité d’être sur des accueils de petites tailles. Notre association emploie environ 75 ETP. Nous avons aussi une forte implication des bénévoles auprès des publics vulnérables que nous suivons.

Ces dernières années, nous avons souhaité nous inscrire dans une forte dynamique de réponse à appel à projets qui nous a permis d’étoffer nos accompagnements en lien avec l’évolution des besoins sur notre territoire (exemple : nous avons développé trois places de répit pour l’accueil d’enfants polyhandicapés car il n’y avait aucune offre sur l’Est Varois) et d’être identifié comme un interlocuteur moteur auprès de l’ARS et des partenaires. »

 

Pourquoi avez-vous adhéré à Nexem ?

« Pour une ‘petite’ association comme la nôtre, l’objectif majeur de notre adhésion était de bénéficier d’un appui à la fonction employeur. En effet, sans fonction support (DAF, DRH, Assistant RH…) nous avions un besoin croissant d’avoir accès aux outils et à la documentation technique du site internet de Nexem. Nous avons particulièrement mobilisé les modèles d’accord collectif qui ont été publiés pendant la crise, notamment sur le versement de la prime. C’est un gain de temps important. Notre association était également en recherche de l’accès au décryptage et à la veille sur l’actualité sectorielle et conventionnelle qui nous permet de nourrir les échanges avec les partenaires sociaux dans le cadre de nos instances de dialogue social. Nous avons particulièrement apprécié la possibilité d’être représenté en direct auprès de l’ARS durant toute cette crise et les comptes-rendus qui étaient faits à l’issue des réunions, nous permettant d’avoir une information ‘chaude’ très utile. »

 

Par rapport aux autres représentants du secteur, quels vous semblent être les atouts de Nexem ?

« Lorsque le bureau et le Conseil d’Administration ont tranché en faveur de l’adhésion à un organisme employeur, nous avons arbitré pour celui avec lequel nous nous sentions le plus en phase. Nous sommes une association du médico-social œuvrant dans le champ du handicap et appliquant la convention collective 66, c’est donc assez naturellement que nous nous sommes tournés vers Nexem. »

 

Adhérez-vous à d’autres organisations nationales ou territoriales ?

« Bien évidemment nous sommes membre de la Fédération APAJH et sommes une association départementale autonome. L’APAJH du Var a axé historiquement son engagement autour de la scolarisation des enfants en situation de handicap du fait de son ADN et du lien privilégie que nous avons avec l’Education nationale. Ceci transparait dans notre projet associatif, bien évidemment, et dans les accompagnements que nous avons développés. Actuellement, nous essayons de nous diversifier vers un autre champ de compétence : l’habitat inclusif pour les personnes polyhandicapées adultes en lien avec la ville de Saint-Raphaël. Nous sommes souvent en lien avec l’URIOPSS PACA et Corse sur des groupes de travail. »

 

Quelles sont vos attentes par rapport à cette adhésion tant au niveau du national qu’au niveau de votre territoire ?

« Nous attendons de Nexem une capacité à fédérer les attentes des adhérents et à porter cette voix dans les cabinets ministériels, auprès de la représentation nationale et en local auprès de nos tarificateurs. Evidemment, l’évolution de l’environnement conventionnel est une attente forte chez les employeurs. Par ailleurs, nous sommes particulièrement vigilants à l’évolution des politiques publiques dans lesquelles s’inscrit notre action. La période COVID a amené beaucoup d’innovation et a montré l’adaptabilité du secteur et des salariés, nous souhaiterions que Nexem soit vigilant aux enseignements qui vont être tirées de cette crise en veillant toujours à ce que l’intérêt de la personne soit préservé.

Sur le plan territorial, Nexem donne accès à un certain nombre de mandats de représentation qui permettent de porter la voix du secteur. La possibilité de rencontre thématiques en proximité et le partage avec les autres adhérents au niveau départemental et régional sont un atout pour renforcer les dynamiques locales. Enfin, la qualité et la diversité de l’offre de formation proposée par Nexem a aussi été un vecteur de notre adhésion. »

Expert lié