CCN 66/79 : la Croix-Rouge française renforce la délégation employeur Nexem

15 décembre 2020

Jeudi 10 décembre 2020, alors que s’ouvrait une nouvelle séance de négociation de la commission mixte paritaire, la Croix-Rouge française a rejoint la délégation employeurs portée par Nexem. Un nouvel acte fort dans la continuité du partenariat qui lie les deux organisations.

Depuis la création de Nexem en 2017, les deux organisations travaillent main dans la main dans l’intérêt du secteur social, médico-social et sanitaire privé à but non-lucratif. Ce rapprochement s’est renforcé en 2019 avec la signature d’une convention de partenariat entre les deux organisations.

La Croix-Rouge française a rejoint Nexem à la table des négociations de la convention collective 66/79 dans le but de négocier un nouveau système de classification-rémunération à même de répondre aux enjeux des employeurs pour leurs organisations de travail et de faire avancer la reconnaissance des métiers et des 330 000 salariés qu’elles représentent.

En parallèle, celles-ci ont pris toute leur part à la constitution d’AXess, confédération des employeurs du secteur social, médico-social et sanitaire privé à but non-lucratif (Croix-Rouge française, FEHAP, Nexem et UNICANCER) afin de permettre aux employeurs de porter une ambition commune pour le secteur et d’ouvrir la voie aux négociations à venir afin de proposer un socle juridique commun.

Aujourd’hui, l’arrivée de la Croix-Rouge française aux côtés de Nexem dans la délégation employeurs de la CCN66 est un nouveau pas vers la construction d’un nouvel environnement conventionnel pour le secteur.

« La crise sanitaire actuelle a mis en lumière le manque de reconnaissance et d’attractivité pour nos métiers, alors même que plus de 18 000 postes sont aujourd’hui à pourvoir, il est urgent d’agir pour nos professionnels mais aussi pour les personnes que nous accompagnons quotidiennement ! L’appui de la Croix-Rouge française aux côtés des représentants Nexem et la concrétisation de notre partenariat vont dans le bon sens. » a souhaité réagir le directeur général de Nexem, Stéphane Racz.

"La participation de la Croix-Rouge française à la délégation de Nexem traduit la volonté commune de nos organisations de défendre la raison d'être de notre secteur à travers la reconnaissance de certains de nos métiers qui souffrent d'un important déficit d'attractivité exacerbé par la crise sanitaire que nous vivons. Il s'agit d'une avancée importante dans la co-construction, avec les partenaires sociaux, des réponses à apporter à ces enjeux, dans le cadre de règles renouvelées et adaptées à la réalité opérationnelle et à l'évolution des modes de prise en charge de nos bénéficiaires."  Jean-Christophe Combe, directeur général de la Croix-Rouge française.

Les deux organisations se sont récemment mobilisées pour porter leurs positions au sein du Ségur de la santé, mais également sur la question de l’attractivité des métiers du secteur.

Contact

Fichier attaché