Aide sociale à l’enfance : renforcer l’accessibilité au pass Culture

28 janvier 2021

Nexem a participé le 18 janvier 2021 à une réunion organisée par le cabinet d’Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de l’enfance et des familles, sur le développement du Pass Culture pour les jeunes de l’aide sociale à l'enfance (ASE). L'objectif : lancer une réflexion à l’échelle nationale pour permettre un meilleur accès des jeunes accompagnés ou accueillis en protection de l’enfance à ce dispositif.

Rappel. Le pass Culture est un dispositif favorisant l’accès à la culture, expérimenté sur 14 départements et permettant de faire bénéficier les jeunes de 18 ans d’un montant de 500 euros. Il suffit de s’inscrire et de se connecter à l’application dédiée, et les jeunes disposent de 24 mois pour réserver des propositions culturelles de proximité et offres numériques.

Les départements expérimentateurs sont les suivants : Ardennes, Bas-Rhin, Doubs, Guyane, Hérault, Nièvre, Saône-et-Loire, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Vaucluse et les départements de la région Bretagne (Côtes d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan).

Le dispositif a vocation à être généralisé au 2e trimestre 2021 à l’ensemble des départements de France, avec un montant financier disponible par pass Culture ajusté à un montant inférieur (300 euros).

Les participants à la réunion ont souligné l’intérêt du dispositif, pour un meilleur accès à la culture dans la perspective de l’accès à l’autonomie.

Nexem a rappelé que les enfants et les jeunes de la protection de l’enfance ont besoin d’un accès facilité aux dispositifs de droit commun. Un travail d’accompagnement et d’incitation auprès des jeunes est à conduire pour favoriser l’utilisation de ce pass. Nexem a également souligné l’importance de coordonner ce dispositif avec ceux déjà mis en place par un certain nombre de collectivités territoriales, avec le même objet.

Cependant, lors de la réunion, le constat des acteurs est unanime : ce dispositif est aujourd’hui insuffisamment connu et utilisé, en particulier par les jeunes les plus en difficulté.

Des leviers ont été envisagés par les participants, afin qu’au moment de la généralisation du dispositif, les jeunes de l’ASE puissent avoir connaissance de ce dispositif pour mieux s’en saisir :

  • l’enjeu éducatif d’anticiper avant la majorité du jeune, en l’accompagnant à effectuer les démarches préalables pour s’inscrire dès l’année de ses 18 ans ;
  • l’enjeu d’une meilleure communication sur le dispositif, en investissant différents supports, papier mais surtout numérique ; l’idée a notamment été avancée d’une application qui mentionnerait l’ensemble des dispositifs auxquels les jeunes de l’ASE ont droit (y compris les dispositifs des collectivités territoriales). Mais également via différents acteurs pouvant constituer une porte d’entrée au dispositif, notamment les missions locales ;
  • examiner comment le dispositif du pass Culture pourrait soutenir l’offre culturelle des associations.

Une prochaine réunion sera organisée en février avec un membre de l’équipe de déploiement du pass Culture, pour continuer collectivement à réfléchir à améliorer l’accès des jeunes de l’ASE à ce dispositif : comment mieux communiquer, préparer et accompagner les jeunes en amont de leurs 18 ans, dans l’accès à ce dispositif.