Aidants : Nexem s’associe à l’UNA pour mettre en garde les pouvoirs publics quant à une expérimentation sur le relayage - [Communiqué]

17 janvier 2019

Un décret publié le 28 décembre 2018 précise les conditions de mise en oeuvre d'une expérimentation visant à offrir une suppléance à domicile ou un temps de répit aux aidants familiaux et proches aidants de personnes âgées ou en situation de handicap. Les dispositifs de relayage prévus dans cette expérimentation autorisent notamment des conditions de travail particulières pour les intervenants. C'est la raison pour laquelle Nexem s'est associée à l'UNA et sept autres organisations, autour d'un communiqué de presse, pour alerter sur la nécessité de sécuriser le cadre juridique des interventions des professionnels.

Le communiqué de presse rappelle que cette expérimentation correspond à une attente forte des aidants familiaux et proches aidants de personnes âgées ou en situation de handicap, mais il souligne aussi les dangers potentiels quant à la sécurisation juridique du cadre de ces interventions et à la mise en œuvre pratique pour les structures d’aide à domicile.

La question des financements se pose, celle de la formation et du suivi médical des professionnels « relayeurs » également. Les signataires du communiqué de presse sont d’autant plus inquiets qu’aucune des propositions faites par les associations représentant les personnes aidées, les salariés et les employeurs pour améliorer le texte n’ont été prises en compte.

Pour en savoir plus :

Expert lié