Accès aux soins des personnes en situation de handicap : retour sur le webinaire Nexem PACA

9 décembre 2020

Dans le contexte épidémique actuel, l’accès aux soins de tous est plus que jamais un enjeu fondamental, cependant il se révèle également plus difficile pour les personnes en situation de handicap. Aussi la délégation régionale Nexem PACA et Corse a souhaité lancer un webinaire régional de sensibilisation à l’accès aux soins des personnes en situation de handicap en partenariat avec Handidactique.

Cet événement qui a réuni une soixantaine d’adhérents de la région et partenaires de Nexem (ARS, Fehap, UGECAM…) a, tout d’abord, été l’occasion de mettre en avant le baromètre Handifaction permettant la mesure d’application de la charte Romain Jacob. Ce baromètre est composé d’une courte série de questions auxquelles les personnes en situation de handicap ou leur accompagnant peuvent répondre en 3 minutes pour évaluer leur prise en charge sanitaire, la prise en compte de leur accompagnant ainsi que l’attention portée à la douleur dans l’acte de soin. 

Généraliser l’utilisation de cet outil aux établissements et services médico-sociaux permettrait de contribuer au projet global d’amélioration de l’accès aux soins des personnes en situation de handicap. Il s’agit d’un outil particulièrement efficient pour développer le pouvoir d’agir des personnes vivant avec un handicap et contribuer au projet global d’amélioration de l’accès aux soins. 

Des expériences terrain exemplaires...

Ensuite, des adhérents et partenaires sont venus présenter les réalisations mises en œuvre dans leurs établissements afin de garantir une pratique coordonnée dans l’accès aux soins entre établissements sanitaires et médico-sociaux. On peut citer trois projets : 

  • le dispositif AVISO - HANDICONSULT 83 est né d’un partenariat entre le Centre Hospitalier Intercommunal Toulon la Seyne-sur-Mer (CHITS), le CODES 83 et l'association AIDERA-Var. Le CHITS est financé par l'ARS et déploie le dispositif en partenariat avec AIDERA VAR pour l'équipe soignante et le CODES. Ce dispositif s’adresse à toutes les personnes (enfants, adolescents et adultes) en situation de handicap et en difficulté d’accès aux soins.  L’ensemble de l’équipe pluri-disciplinaire a pour mission d’assurer un accueil adapté et de coordonner le parcours de soin. Le dispositif a aussi pour but d’aider les proches et les aidants à trouver des ressources adaptées. Des consultations blanches sont organisées en amont afin de familiariser la personne avec l’environnement du soin. 

  • Interparcours Handicap 13 : InterParcours est un réseau actif sur le Département des Bouches-du-Rhône qui vient en aide aux personnes en situation de handicap et leurs proches souvent confrontées à un véritable "parcours du combattant" lorsqu’il s’agit d’avoir accès aux soins. Depuis 2016, Handicontacts a vocation à améliorer l'information des personnes en situation de handicap et des familles au plus proche de leur lieu de vie en créant un réseau d’acteurs locaux en capacité d’informer ou orienter de manière adaptée et individualisée. 

  • Depuis 2015, la Clinique de Bonneveine a mis en place un hôpital de jour spécifiquement dédié aux personnes en situation de handicap. Celui-ci permet aux personnes en situation de handicap (psychique, mental et/ou moteur) de réaliser des bilans complets et personnalisés, du fait d’une prise en charge pluridisciplinaire. Forte de cette expérience et de la notoriété auprès des ESMS de la Région, la clinique Bonneveine lance un projet d’équipe mobile et d'unité dédiée qui interviendraient, en amont et en aval de l’hospitalisation (cf. le Film « une journée particulière »). 

In fine, les temps collaboratifs du webinaire ont mis en lumière deux axes forts à investir : la formation des professionnels de santé au handicap et le décloisonnement entre le sanitaire et le médico-social. Pour ce faire, la formation initiale et continue des personnels hospitaliers (médecins, paramédicaux, personnel éducatif / social ou encore administratif) aux différents types de handicaps semble essentielle. Autres pistes évoquées : faire figurer dans les CPOM sanitaires et médico-sociaux des leviers pour le décloisonnement, faire en sorte d’améliorer la prise en charge en ville des personnes en situation de handicap, notamment via les médecins référents... 

Expert lié